Le Glouto-lectographe a pour fonction essentielle de transformer le contenu de n’importe quel livre en une substance liquide dont l’absorption par tétée permet de le “lire” en quelques secondes.

 

Caractéristiques techniques du glouto-lectographe :

 


Aspects prophylactiques et économiques :

Aliéna 3 du texte-programme prophylactique de Mme Blazy-More à propos de la lutte contre le sevrage par l’instauration de «Centres de Tétée Agrées»

Extrait de L’Avenir de la Tétée dans la Névrositude de l’Occident Chlorotique (p.42) * :
«(...). Ce dispositif répond à une nécessité de santé publique: il est avéré que l’acte de téter est le premier plaisir jouissif éprouvé par l’enfant dès sa naissance. Selon plusieurs écoles post-freudiennes, la perte de ce plaisir lors du sevrage est vécue comme un traumatisme d’où sont issues la plupart des névroses. La meilleure façon de résorber celles-ci est de pratiquer la tétée à tous les âges, passant sans interruption de la mère allaitante au glouto-lectographe. Téter un livre, dit Boris Cyrulnik, contribue à rééquilibrer l’affectif par le sensuel (Freud aurait dit le sexuel) en y ajoutant l’érudition par le contenu même de ce qui est tété en tant que substrat. [...] Aussi la pratique glouto-lectographique buccale agit-elle à la fois comme phase de construction résiliente et comme acquisition illimitée des savoirs.» (...).

Selon ce qu’en disent les sciences cognitives, relayées par la psychanalyse post-lacanienne, l’idéal d’épanouissement pour l’humain serait de ne jamais connaître le sevrage. L’enfant devrait pouvoir téter sa mère jusqu’à l’âge de trois ou quatre ans, puis continuer dans le primaire où des «accompagnatrices de tétée» prêteraient leurs seins aux jeunes enfants de 5 à 11 ans, non plus pour une tétée alimentaire mais pour ne pas être coupé du plaisir jouissif de la succion du sein qui, comme l’ont démontré les récents travaux de l’École de Palo-Alto, est la meilleure prévention contre la quasi totalité des névroses. Le relais serait pris à l’adolescence par des Centre de Tétée Agrées intégrés aux structures des collèges et lycées, et financièrement pris en charge (à 80%) par la collectivité. Enfin, à l’âge adulte, l’homme pourrait à loisir téter sa compagne ou toute autre personne qui offrirait (ou louerait) pour un moment son capital mammaire.

* Extraits tirés des 4 rapports d’expertises diligentés par Mme Blazy-More


L' erectosaurus : précurseur de la tétée permanante :

L’Erectosaurus femelle pond un oeuf unique qu’elle couve en le tenant serré entre ses mamelles. Période d’incubation: 33 jours. Le petit, en sorta nt de l’oeuf, n’est pas autonome, il reste agrippé aux mamelles de la mère et tète en pinçant légèrement le mamelon dans son bec. La caractéristique principale d’Homo Erectosaurus est que le mâle, sa vie durant,  ne cesse jamais de téter: pendant les premières années il tète sa mère, puis quand vient la période de sevrage, vers 12 ou 13 ans, il quitte la niche parentale, prend une femelle pubère dans un groupe voisin - exogamie - et se met à la téter, non pas pour chopiner son lait mais uniquement pour s’enivrer du plaisir que ça lui procure, et sans lequel sa vie n’aurait aucun sens.

Lecture audio

 



 

Haut de page