Le Signe vu sous ses aspects historiques, artistiques,
conceptuels, religieux et symboliques.

 

Agrapeille :


Outil de préhension en forme de vulve utilisé au Moyen-âge par les jeunes filles cherchant mari, et qui, le soir du feu de la Saint-Jean, s’en munissaient pour “agripper” les jeunes gens de leur choix, de gré ou de force. La jouvencelle tenait l’outil à deux mains, s’approchait du jeune homme visé, ouvrait en grand la“mâchoire” de l’agrapeille, la lui passait autour de la taille, refermait et tirait vers elle. Evidemment il s’agissait d’un geste rituel réservé aux jeunes filles en âge de se marier et n’ayant pas de prétendants. Le jeune homme choisi pouvait se rétracter, mais les forces magiques qu’on prêtait à l’outil l’en dissuadaient. Aussi ce rituel était-il suivi la plupart du temps d’un mariage qui se contractait à la fin de l’été, après les moissons. (On retrouve des traces de cette pratique jusque dans le monde celtique).

 

 


Instruments à lisser les poils pubiens (féminin):

Menacé de se trouver sans emploi :
l’épilation généralisée qui déferle
actuellement sur les monts de Vénus
risque fort de plonger l’humanité
dans un monde sans poils à lisser.
(Voir La razzia du Grand Glabre,
Éditions de la Pâte-à-histoires, 2009.)

 

 

 

 

 

 

Fragments du mur de Berlin :
Extraction réalisée en 1989 par Audemar

.

De l'oviparité à la viviparité :
Naissance des vulves


.



 

 

Moulin à prière Népalais:

Les femmes qui veulent éloigner d’elles la stérilité le font tourner en invoquant la déesse Kâlî. Elles jettent à l’intérieur du moulin, par les orifices ogiviques, des boutons de fleurs jaunes et rouges.

 

 

 

 

 



 

De Baubô à Baubô* La vulve mythique



Baubô c’est une femme qui exhibe ostensiblement sa vulve pour dire à l’homme : voilà d’où tu viens, voilà où tu retourneras.
*Nouvelle édition ©2008

 

 

 

 

Signalisation routière


La voie est au centre.

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut de page